On a essayé : la Garmin Forerunner 220

J’ai essayé la montre GPS Garmin Forerunner 220. Essayé et même adopté ! Je cherchais ma première montre GPS qui ne soit pas trop sophistiquée ni compliquée, et qui correspondait à ma pratique sportive, c’est vers cette montre que l’on m’a dirigé, et je ne suis pas déçue ! Après 4 mois d’utilisation, voici ce que je peux vous en dire…

À première vue

Vendue dans sa boîte, et plutôt bien présentée, la Garmin Forerunner 220 fait son petit effet. 

Dans la boîte, la montre, son chargeur qui se clipse facilement, le cardiofréquencemètre avec une ceinture, et les notices.

Je trouve qu’elle a un design sympa et des couleurs dynamiques. Le seul bémol, le cadran des données est entouré par un large bord qui n’a pas d’utilité. Pour mon petit poignet ça fait une montre assez épaisse pour en faire une utilisation quotidienne.

Interface et ergonomie, prise en main rapide

La Forerunner 220 n’est pas tactile, ce que j’apprécie pour une montre sportive. Elle possède 5 boutons sur les côtés pour naviguer dans les menus. La prise en main est très facile. La montre étant faite uniquement pour la course à pieds (mais utilisable en activité de marche également), cela facilite l’utilisation. Dans le menu on a plusieurs choix :

  • Entrainement
  • Historique
  • Records
  • Paramètres

Menu « entrainement »

Dans « Entraînement » on peut télécharger via le site Garmin Connect des plans d’entraînements. La montre applique ensuite ce plan en nous guidant pour sa réalisation. Sachant que dans le menu « entraînement » la montre bénéfice déjà de plans d’entraînements fractionnés pré enregistrés, que l’on peut modifier (temps de course, repos, distance). C’est pas mal ! La montre vibre pour nous indiquer quand s’arrêter et recommencer.

Menu « historique »

Dans « historique », vous avez toutes vos activités sportives répertoriées, avec le total. Ce que j’apprécie, c’est qu’on peut avoir le détail d’une activité en la sélectionnant (distance, temps, allure, vitesse moyenne, calories, date). Pour avoir plus de détails encore il faut aller sur Garmin Connect (le site ou l’application mobile). Ce qui est intéressant c’est qu’on peut programmer un auto-laps, une distance (moi j’ai pris un kilomètre) sur laquelle la montre va à chaque fois récupérer votre vitesse moyenne. Et ça c’est vraiment sympa quand on veut connaître la répartition naturelle de notre énergie sur des sorties longues notamment, ou sur une course !

Menu « records »

Dans « Records » vous avez les records classiques : km le plus rapide, miles la plus rapide, 5km le plus rapide, et course la plus longue. A la fin de chaque run, la montre vous indique lorsque vous avez dépassé l’un de vos record.

Menu « paramètres »

Dans « paramètres », il a pas mal de choses sur lesquels vous pouvez agir. Vous pouvez modifier le contenu des écrans que vous souhaitez voir apparaître pendant votre run : vitesse, allure, kilomètres parcourus, calories brûlées, altitude, etc. C’est là aussi que vous gérer le couplage avec votre cardiofréquence mètre, que vous gérer l’auto-laps, l’auto-pause (mise en pause automatique si arrêt, ou si inférieur à une vitesse à définir), le défilement automatique, la temporisation, les alarmes (exemple si fréquence cardiaque ou vitesse trop élevée la montre va sonner), le profil utilisateur, le système de la montre (langue, horloge, rétroéclairage, langue, son, unités, couleur, GPS, etc.).

Utilisation lors des runs

La Garmin Forrerunner 220 tient bien au poignet et ne gêne pas, les données affichées sont assez grosses pour être vues. J’apprécie le fait de pouvoir choisir le nombre d’écrans ainsi que les données affichées pendant mes runs. Ça permet de vraiment personnaliser sa montre.

Concernant la localisation GPS, elle met parfois un peu de temps à me trouver (supérieure à 15 minutes parfois). Mais il faut savoir que la qualité de la localisation dépendra beaucoup de la couverture nuageuse, des immeubles aux alentours et de la position du satellite. Alors je prends mon mal en patience ! De toute manière, si la montre devient trop longue, je la ramène en magasin. J’ai une garantie de 2 ans et Garmin n’hésite pas à reprendre ses modèles pour ce genre de problème !

Prix et autonomie

Je l’ai acheté chez Terre de Running, dans un pack comprenant la montre ET le cardiofréquencemètre pour 179€. Sachant que je pouvais avoir la montre pour 159€. Et que le cardio seul coûtait 99€…  Le prix est plutôt bas pour une montre GPS, normal vu qu’elle a de nombreuses évolutions plus complètes dans la même marque ! Mais qu’on se le dise, s’acheter une montre connectée reste un investissement !

Concernant l’autonomie, que je la garde éteinte ou allumée, avec GPS activé ou non, il faut globalement la recharger tous les 15 jours. En comptant entre 4 et 6 sorties sur les 15 jours dont chacune font entre 45min et 1h30.

Pour résumer

La Garmin Forerunner 220 est très facile d’utilisation, le design est sympa, même si elle est un peu grosse. Les données sont lisibles et pertinentes. Elle est sans prétention, le prix correspond à sa qualité et à ce qu’elle propose ! Pour mon utilisation, cette montre est largement suffisante. La quantité de données proposées est bonne et elles sont pertinentes. Si vous cherchez une montre uniquement pour la course à pieds, je vous la conseille ! Par contre si vous cherchez d’autres activités comme le vélo et la natation, alors il va falloir prendre les gammes au dessus. Cette montre propose un bon rapport qualité/simplicité/prix. Avec une prise en main rapide, et plutôt intuitive, elle est vite adoptée. Le plus avec Garmin c’est le couplage de la montre avec l’application mobile, qui se fait en bluetooth, pour avoir encore plus de détails, comme des graphiques sur votre allure, votre vitesse et votre rythme cardiaque.

Notes personnelles

Voici les notes que je mettrai à cette montre, suite à ma pratique :

Design : ⭐️⭐️⭐️⭐️☆   4/5

Ergonomie : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️   5/5

Prix : ⭐️⭐️⭐️⭐️☆   4/5

Autonomie : ⭐️⭐️⭐️⭐️☆   4/5

Compatibilité avec la course à pieds : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️   5/5

Commentaires

Laisser un commentaire