L’esprit Courir à Grenoble, CAG pour les intimes

2017 est là !! C’est l’heure du bilan pour le groupe. Et quoi de mieux pour dresser le bilan que de vous demander, à vous, votre avis sur Courir à Grenoble (CAG) ?! Ils courent depuis des années ou des mois, ils sont accro aux nouveaux challenges ou cherchent seulement à challenger leurs performances physiques, voire même leur santé… Ils sont tous différents, ils représentent tous CAG, et ils vous donnent leur avis sur le groupe !

L’esprit CAG en quelques questions, par Rémi

Depuis combien de temps courez-vous ? 16 ans

Pourquoi êtes-vous venu à CAG ? Je cherchais des gens avec qui courir

Avez-vous fait de belles rencontres à CAG ? Yes !

Avez-vous une anecdote rigolote que vous avez vécu à CAG ou avec des membres de CAG ? La personne qui m’a parlé du groupe n’est jamais venue courir avec le groupe ^^

Avez-vous plus confiance en vous, en vos performances, depuis que vous venez à CAG ? A CAG on vient pas vraiment pour la perf’

Quel est le point fort de CAG selon vous ? La moyenne d’âge du groupe

Est-ce que vous conseillez CAG à vos proches ? Oui (PAF si tu nous regardes)

Que dites vous pour motiver vos proches à venir à CAG ? Que c’est très informel, qu’il y a jamais de questionnaires ou de trucs dans le genre

Qu’avez-vous envie de dire à propos de CAG, de ses membres, de son esprit, ou même de ses administrateurs ? Merci pour votre belle motivation . De loin le meilleur groupe de course qu’ait connut Grenoble

Pour conclure, si vous deviez résumer CAG en un seul mot, ça serait lequel ? Kamoulox !

L’esprit CAG c’est du fun, par PAF

« Je cours depuis « toujours ». Mais un peu plus régulièrement depuis 2 ans, en complément de mon sport favori: le VTT. Je suis venu à Courir à Grenoble principalement pour le côté « renforcement musculaire ». J’aime bien courir seul mais jamais je ne ferai d’exercices seul. En groupe, avec un « coach », ça passe mieux 🙂 Et finalement, courir régulièrement, en groupe, rencontrer des gens de tous horizons, ça a aussi du bon 😉 J’ai fait plein de rencontres oui, c’est sûr. Il y a des gens très différents. Donc toujours quelqu’un avec qui s’entendre suivant l’humeur du jour. Je courrais seul ou avec 2-3 amis de temps en temps. Mais moins souvent du coup.

Je n’ai pas vraiment plus confiance en moi grâce à Courir à Grenoble. J’acquière ça seul surtout, en me dépassant. J’ai surement progressé un peu grâce au groupe oui. Et surtout, j’ai commencé à courir pieds nus 😀 C’est très drôle. On se sent léger, libre, nature. Et ça améliore ma technique lorsque je rechausse des baskets (c’est ma théorie tout au moins :p ).

Le point fort de CAG? Je l’ai déjà dit : la diversité des membres du groupe (âge, milieu, sexe, métiers/études, etc.). Je parle du groupe à tout le monde! J’ai déjà pas mal recruté (à quand une prime de cooptation? ^^). Dès que je croise quelqu’un qui court, au travail ou autre, je lui parle du groupe. « C’est totalement, libre, gratuit, sympa. Viens essayer!! » J’vous aime putain, continuez! Un seul mot pour décrire CAG : « fun ». »

CAG pour progresser en toute convivialité, par Olga

« Je me présente, je m’appelle Olga,  j’ai 50 ans. Je cours depuis 1 ans mais je finissais toujours dernière et en plus j’avais du mal au départ des courses car je ne savais pas gérer le stress. Donc au bout d’un ou 2 km je m’étouffais (car je suis asthmatique) et je devais ralentir ou marcher. Je terminais la course mais toujours à la dernière position. Puis j’ai entendu parler d’un groupe pour « débutant » (CAG STARTER) qui s’entraîne le lundi soir à Grenoble. J’ai donc pris mon courage à deux mains, j’ai envoyé un message (c’était surtout pour moi un moyen de ne pas me désister) en leur demandant  si je pouvais me joindre à eux en disant « que je  courrais très lentement ». Ils m’ont encouragé à venir et ils m’ont expliqué que ce groupe était fait pour moi.

J’y suis allée et j’ai découvert des gens sympathiques, qui ne jugent pas, et surtout qui ne m’ont jamais laissée toute seule. Ils m’ont accompagné et m’ont soutenu tout au long des entraînements. J’ai expliqué mon souci de respiration à Ludivine et elle m’a aidé pendant l’entraînement.

Maintenant pendant que je cours  je stresse moins. J’ai trouvé l’ambiance tellement bien que j’en parle à tous le monde, et j’ai réussi à faire venir ma belle sœur qui vient maintenant tout les lundis. Je me suis inscrite à plusieurs courses (ekiden, corrida de sassenage, cross de seyssins…) depuis septembre et je n’ai pas fini dernière ! Mon premier but a été atteint, je n’ai pas ralenti et j’ai fait mon meilleur temps, les entraînements m’ont donc été profitables. Je suis très contente d’avoir passé le cap, j’ai beaucoup progressé, et ça je le dois à CAG. Maintenant mon but est d’améliorer mon temps et je vais essayer de venir à d’autres séances où le niveau est plus élevé, le mercredi par exemple.

Les administrateurs : Abdel, Ludivine et Sophie (que je ne connais pas encore) ont créé un super groupe où les gens s’entraident, où l’ambiance est convivial, où il fait bon s’entraîner, où on est pas jugé. En un mot c’est un groupe CONVIVIAL. J’adore l’esprit qu’il y règne, il n’y a aucun jugement et c’est grâce à eux que j’ai progressé. »

L’esprit CAG vu par Romane

« Je cours depuis 2 ans et demi et c’est en recherchant de nouveaux parcours de course à Grenoble que je suis tombée sur le groupe Facebook CAG. J’ai essayé une séance et j’ai tout de suite accrochée à l’état d’esprit et l’ambiance ! De caractère plutôt timide, je me suis très rapidement sentie à l’aise dans le groupe. CAG m’a permis de faire de très belles rencontres, de sortir de mon cercle habituel de connaissances et de prendre confiance en moi. J’ai notamment participé au Raid Grenoble INP avec Abdel et Pierre-Alain, ce qui reste un souvenir mémorable et j’ai d’ailleurs fait plusieurs courses avec eux par la suite !

Courir à plusieurs permet de se motiver, c’est l’occasion de partager des conseils, de prévoir des courses ensemble, c’est quand même plus agréable que de courir seule ! Tout le monde est très sympa et facilement abordable, on rigole beaucoup et c’est ouvert à tous peu importe le niveau et l’âge. D’ailleurs, je recommande souvent CAG à mes amis coureurs, je les encourage à venir.

Si je devais résumer CAG en un mot ce serait le suivant : convivialité. Merci encore à Sophie, Ludivine et Abdel de faire vivre ce groupe et d’être autant investis, grâce à vous on se motive à aller courir même en hiver ou sous la pluie 😉 »

Une anonyme nous parle du groupe

« L’esprit CAG c’est:

-un jour, voir un petit panneau « Courir à Grenoble, 18h30 à la flamme olympique » au parc Mistral, tenter le coup, revenir la semaine suivante, celle d’après, celle d’encore après…

-courir, à son rythme, sans compétition ;

-progresser, se dépasser, si on a envie, comme on a envie (5km…10km…bientôt, bientôt, le marathon…) ;

-s’apercevoir que, de 7 à 77 ans, tout le monde peut courir ;

-être incapable de parler en courant, mais c’est pas grave, il y a toujours un volontaire pour te raconter des histoires ;

-devenir capable de parler en courant, et raconter sa vie en 5km, sous le soleil comme sous la pluie (d’ailleurs la pluie, on en a plus peur!) ;

-apprendre chaque fois la vie de quelqu’un d’autre, sur la même distance s’apercevoir que le monde est décidément petit, parce que tu connais quelqu’un en commun avec quelqu’un ;

-penser CAG quand on voit un tee-shirt rouge ;

-découvrir les subtilités des types de frontale, des montres connectées, des vestes réfléchissantes et des bonnes baskets ;

-encourager les gens qui courent, même s’ils ne sont pas avec nous -rencontrer des gens avec qui courir, mais pas que -manger des pizzas -discuter colocation, théâtre d’impro, escalade, études, plans d’avenir, randonnée, voyages, règles du rugby, musée du louvre, guitare…

-apprendre les 500 mots pour dire running… non, jogging…non, footing… zut, course à pieds

-se surprendre à apprécier les séances de gainage (parce que, en binôme ou en mode commando, on rigole bien, finalement) ;

-réussir à courir jusqu’en haut de la Bastille et être applaudi en haut, parce que les autres sont super contents pour toi, même si tu l’as montée en 40 mn et qu’eux étaient en haut en 15 ;

-sortir du boulot, s’entendre demander par les collègues « Tu pars courir ? », répondre « oui », entendre « Encore! », et en être content -recruter les mêmes collègues pour t’accompagner courir (et ils reviennent!) ;

– aimer la course, et la faire aimer. »

La famille CAG, par Adrien

« Je cours depuis 6 ans. Je suis venu à CAG car je cherchais à m’entrainer en groupe et plus seulement seul. CAG m’a permis de remettre le pied à l’étrier et de me redonner le goût de la compétition. Courir à plusieurs permet d’avoir une stimulation différente : on s’accroche pour suivre le rythme des meilleurs et on encourage ceux qui débutent. CAG m’a permis de rencontrer des gens avec des origines et des motivations différentes mais avec une passion commune : la course à pied.

Ce qui est vraiment agréable, c’est que tout le monde a des niveaux différents et les coachs (merci à eux) trouvent des activités et des échauffements qui permettent de se mélanger et d’avoir une pratique commune. De belles rencontres bien sûr et ce qui est plutôt sympa c’est de retrouver des anciens de CAG de manière impromptu pendant des courses sur toutes la région ou même dans ton club d’athlé ! Si CAG n’existait pas, j’aurai continué à courir seul ou avec mes collègues de boulot mais je n’aurai pas passé le cap de l’inscription dans un club de course à pied ce qui est le cas actuellement.

Le plus beau souvenir de CAG ? C’est difficile ! Il y en a plein : la montée à la bastille, la soirée pizza avec le départ de Sophie, la rando au grand veymont, la soirée pétanque… Trop de choses. Effectivement avec CAG, on a plus confiance en ses performances : les meilleurs et les coachs te persuadent que tu as le niveau pour des courses auxquelles tu n’aurais jamais pensé ! Oui, je pense que j’ai progressé (merci pour le renforcement musculaire Abdel ;)).

Le point fort de CAG c’est la convivialité et la bonne ambiance que savent mettre les coachs qui permet à tout le monde de trouver sa place ! Oui, je conseille CAG à mes collègues de boulot et mes potes, j’ai dû en ramener une bonne dizaine depuis le début ! En général, ce qui rassure c’est dire que tous les niveaux sont acceptés et qu’il y a une super ambiance !

Globalement pour les administrateurs de CAG, je dirai que je suis admiratif des gens qui donnent de leur temps pour les autres sans forcément attendre de retour. Sans faire de grandes phrases, dans notre société actuelle, des gens comme vous de nos jours, c’est rare ! En un seul mot CAG, la famille ! »

Le soutien CAG, par Jeanne

« La première fois que je suis allée au CAG, en octobre 2015, je n’avais pas du tout l’habitude de courir et cherchais justement un groupe pour me motiver à le faire.  On était une petite dizaine, personne ne se connaissait encore.  Et j’ai difficilement réussi à boucler un tour de terrain du parc Mistral en fin de séance.

Petit à petit, les habitués des mercredis soir ont commencé à se connaître, et à partager un peu plus que juste des abdos et des tours de terrain. Et moi je prenais le rythme des deux tours de parc après la séance de muscu. Pendant l’hiver, savoir que j’allais retrouver ces petites têtes connues, qu’on allait rire autant que faire du sport, ça me motivait à sortir courir le soir, je pense que je n’y serais pas arrivée sinon !

Avec l’arrivée du printemps, on a commencé à sortir tous ensemble, à mieux se connaître. On a pu s’inscrire aux premières courses. Je me souviendrai toujours de la Course de la Résistance ou j’ai couru avec Ludivine et Sophie. Au bout de 5km je n’en pouvais plus, j’étais partie trop vite. Sophie m’a dit « je vais rester toujours un mètre devant toi, et on va finir ensemble ». Elle n’a pas arrêté de me motiver et me donner des conseils, et alors que je n’y croyais pas du tout, j’ai bouclé ces 8.5km !

Aujourd’hui  je ne suis pas devenue une grande athlète mais courir est devenu une habitude, et un plaisir. Et je pense aux amis rencontrés ces mercredis soir chaque fois que je sors courir !

Merci Courir à Grenoble ! 🙂 »

 

 

Un gros merci aux membres qui ont témoigné dans cet article. Ce qui fait l’esprit CAG, c’est avant tout VOUS ! Continuez à venir vous dépasser avec nous, à nous apporter votre bonne humeur et votre belle énergie !

Une belle et heureuse année à vous tous. Big love.

Les admins

Commentaires

Laisser un commentaire