La préparation mentale dans la course à pied

La course à pied est composée d’une partie physique, on est d’accord. Mais même si les jambes sont solides, si le mental flanche pendant une course, c’est tout votre corps qui s’écroule, métaphoriquement ou non… Le mental est non négligeable, et il faut savoir qu’il se prépare, lui aussi. Alors focus sur la préparation mentale !

sport

On parle de quoi exactement ?

Quelque soit le sport, la part de mental est immense. C’est elle qui va être responsable de notre motivation, de notre énergie, de notre humeur, de notre envie ou non de se dépasser. Et oui oui oui, corps et esprit sont bels et bien liés. Regardez de plus près les signes avant coureur d’un « coup de blues » qui s’installe, ou même plus grave, d’une dépression, on y retrouve quoi ? La fatigue physique !! Moralité, le mental peut être responsable de notre baisse d’énergie, d’où l’importance de le travailler afin qu’il soit notre allié, et non plus notre frein sportif.

Le mental, finalement, c’est ce qu’il se passe dans notre tête. C’est matérialisé par cette petite voix qui nous donne des phrases un peu toute faite « tu n’y arriveras pas », « ce n’est pas pour toi », « tu es trop fatigué » ! Infernale cette petite voix. Qui, quand elle devient notre copine nous balance des « vas y fonce » ou des « t’es un winner », à tout va ! Le mental est une construction qui se fait tout au long de notre vie, même si la base la plus solide a été consolidée alors que nous étions encore des enfants. Il est constitué de nos peurs profondes, de nos angoisses, mais aussi de nos valeurs et du sens que l’on accorde à la vie et à tout ce qui la constitue.

Bref, votre mental est assez conséquent et ne doit pas être négligé puisqu’il se ballade tout le temps avec vous !

L’importance de la préparation mentale

Les sportifs de haut niveau le savent bien, la préparation mentale est obligatoire pour atteindre des sommets. Mais il faut savoir que cette préparation peut aussi se révéler nécessaire pour nous, coureurs amateurs. Se préparer mentalement c’est apprendre à anticiper tout ce qui pourrait, mentalement, devenir une barrière dans l’accomplissement de nos objectifs. Elle permet notamment :

  • d’éviter de se créer des douleurs psychologiques, avant même avoir vécu une situation qui va nous provoquer une blessure ;
  • de s’aider à dépasser notre vitesse de confort afin de dépasser nos limites ;
  • de ne pas céder au stress ;
  • d’améliorer sa concentration et l’écoute de soi ;
  • de mieux gérer l’épuisement sur une longue distance.

Quelques exemples de préparation mentale

Préparateur mental, c’est avant tout un métier, exercé de préférence par des psychologues du sport. Cependant, des outils existent dans d’autres disciplines pour pouvoir effectuer soit même ou avec un professionnel autre qu’un psychologue une préparation mentale intéressante.

  • Le yoga. C’est un très bon allié de la course à pied, car, comme le pilates, c’est un sport qui va renforcer les muscles en profondeur. Mais le yoga est aussi une technique de relaxation et de concentration, un véritable « retour aux sources » qui permet une meilleure visualisation, plus sereine et plus précise, de ses attentes.
  • La sophrologie. C’est un ensemble de techniques utilisant notamment la prise de conscience de sa propre respiration. Apprendre à respirer c’est aussi prendre conscience de ce mécanisme formidable qui nous permet de vivre, cela permet de se concentrer sur l’essentiel et d’oublier tout le reste. Une discipline relaxante mais aussi pertinente dans la visualisation de ses objectifs par exemple.
  • La visualisation. Visualiser une épreuve à venir mais aussi les courses passées, cela permet, comme un joueur de foot qui regarde son match précédent, de repérer ses faiblesses et de les transformer en forces.
  • L’hypnose. Citée dans les techniques de préparation mentale, elle a surtout comme vocation de pouvoir purger les émotions liées à certaines blessures ou échecs afin de mieux se dépasser en laissant son passé de côté.
  • Les thérapies réalisées par des psychologues du sport. Car oui, nos difficultés sportives peuvent être liées à des choses plus profondes en nous. Dans ce cas là il peut être intéressant d’aller fouiner dans notre petite tête sur le pourquoi du comment on arrive pas ou plus à se dépasser, avec un psychologue.

 

Moralité, se préparer mentalement peut être une autre étape de votre plan d’entraînement. N’oubliez pas que c’est aussi une belle opportunité pour booster votre confiance et votre estime de vous même, ce qui a un impact aussi sur votre vie privée et professionnelle ! Quand on vous dit que la course à pied a du bon … 😉

N’hésitez pas à partager avec nous vos techniques de préparation mentale ou de relaxation.

Amicalement, l’équipe CAG.

 

Commentaires

Laisser un commentaire