Combiner course à pieds et travail

combiner course a pied et travail

Cela ne fait aucun doute, le sport est bénéfique pour notre santé et notre métabolisme. Mais comment combiner vos entraînements de courses à pieds à un travail ou à des études ? C’est possible, le mot d’ordre est « l’organisation », plusieurs coureurs de hauts niveaux arrivent à parcourir des centaines de kilomètres par semaine tout en travaillant 35h voire 40h par semaine. Yuki Kawauchi, ce fonctionnaire japonais qui intrigue le monde du marathon arrive à galoper une dizaine de marathons par an avec une moyenne de 2h10min en travaillant 40h par semaine, de quoi faire rougir plusieurs athlètes professionnels.
Dans cet article, inspiré par cette histoire, je vous donnerai quelques astuces pour vous aider à libérer les heures manquantes dans votre emploi du temps pour vous permettre de pratiquer la course à pieds, ou tout autre activité sportive.

« Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt »

Le soir, les excuses, bonnes ou mauvaise ne manquent pas en rentrant du travail « il va sûrement pleuvoir », « j’ai couru la semaine dernière ça devrait suffire », « j’ai trop bossé aujourd’hui, je me sens fatigué ». Souvent, ces excuses sont dues au fait que la motivation n’est pas immédiatement présente, il va donc falloir se faire violence ! Certes la fatigue mental est étroitement liée à la fatigue physique, d’où ce sentiment de fatigue que nous avons en fin de journée même si on a passé une majorité de la journée à être assis dans notre bureau. Dans ce cas, le matin est le moment idéal pour vous entraîner.

De plus en plus de coureurs occasionné profitent des premières lueurs de l’aube pour pouvoir se dégourdir les jambes, cette nouvelle tendance est bien pratique pour les coureurs qui n’ont pas l’envie ou peuvent pas faire du sport le soir, ils choisissent de se ménager du temps le matin pour en libérer ailleurs. De plus, faire du sport le matin permet de bien démarrer la journée de travail, notre corps se sens moins fatigué et le cerveau est déjà très actif. Toute fois, il n’est pas conseillé de faire des efforts très intenses le matin, le corps doit prendre le temps de déverrouiller petit à petit les articulations et les muscles, un effort très intense de type fractionné peut donc causer quelques blessures. Par contre pour votre running régulier, pas de problème, vous pouvez foncer !

Profiter de la pause déjeuner

Courir pendant la pause déjeuner est un bon moyen pour se garder du temps le soir, et ainsi optimiser au mieux son emploi du temps. Si vous avez une pause midi assez longue (environ 2h) profitez en pour faire votre séance de sport (45min à 1h). Plusieurs coureurs, notamment les parents, ont recours à cette deuxième option d’autant plus que certaines entreprises/universités mettent à disposition des douches pour leurs salariés et étudiants. N’oubliez pas de bien vous nourrir une fois l’effort effectué, même si vous ne ressentez pas la sensation de faim. Prévoyez un repas léger à base de légumes et d’une viande ou d’un poisson, qui ne viendront pas alourdir votre estomac (après un effort on a pas super faim, on l’avoue). Par prudence, pour éviter de grignoter, ayez sur vous un mélange amandes/raisins secs par exemple, histoire de prendre une collation regénératrice !

Le soir, lorqu’on a le temps peu de motivation

Parfois, ce n’est même pas le manque de temps qui fait qu’on n’arrive pas à sortir de chez soit pour faire son sport, mais seulement le manque de motivation. Certes, avec une journée crevante au travail on a juste envie de se poser sur le canapé, mais au fond nous avons tout de même ce sentiment de culpabilisation qui nous ronge en pensant à l’objectif qu’on s’est fixé : perdre quelques kilos, finir le semi en moins de 2h… Dans l’absolu, mieux vaut éviter de courir le soir mais si votre emploi du temps  ne permet pas de faire autrement, courez entre 18h et 19h30 pour ne pas troubler le cycle de votre sommeil et pouvoir profiter aussi du reste de la soirée.

Et si jamais c’est du manque de motivation dont vous souffrez, consultez notre article Au secours…je ne suis plus motivé !

 

Bonnes sorties running !

L’équipe CAG

Commentaires

Laisser un commentaire